L’associatif s’auto-questionne et interroge son positionnement, ses actions, son présent et son devenir, son engagement et son rapport à la chose publique. Face à la férocité du marché et à la maigreur de l’imaginaire collectif de telles interrogations et exclamations exigent un éveil et un investissement.

L’abrogation de la loi de 1921 s’est vue comme déclencheur voire réveil pour soulever cet auto-questionnement et favoriser quelques réflexions communes et matérialisations conjointes. Au centre de ces actions, le Collectif 21, Miroir Vagabond, CBCS et Carrefour des Cultures entre actions individuelles et réactions collectives ont choisi de sonder l’opinion associative et confectionner avec ses acteurs un plaidoyer susceptible de faire émerger une parole commune, spécifique et plurielle.

L’ensemble des travaux, des productions et des réalisations développés ou déployés depuis 2019 par les acteurs précités activent aujourd’hui un espace nouveau et un second temps pour cultiver ces multiples interrogations et penser les interpellations adéquates d’un associatif crédible, attentif et responsable. Et ce lors de la journée du 16 novembre 2022 à laquelle vous êtes conviés.