13e édition de Cinéma des Cultures

Des films, des auteurs, des origines diverses, des cultures plurielles.
Soirées découverte, rencontre, thématiques et matinées dédiées au public FLE.
Nouveauté : espace Associatif et débat

PluriCité

Le bimestriel de Carrefour des Cultures pour questionner le débat de société.

Nouveau SoufFLE

Ce 10ème numéro est dédié au Printemps au FLECI, mis en œuvre sous forme d'ateliers, dont celui de Nouveau SoufFLE qui a orchestré ce numéro spécial. Apprenants, formatrices, équipe permanente et personnes ressources ont participé à la réflexion.

FLECI

Un espace qui conjugue l'apprentissage avec la réflexion en commun et associe le Français aux pratiques citoyennes et à la dimension interculturelle.

Attaché à la fonction critique du secteur associatif et à sa capacité de générer une synergie d’action (Associatif en question), Carrefour des Cultures se joint à la dynamique initiée par le Collectif21. Plusieurs événements sont prévus, de manière à questionner la fonction d’innovation sociale, de créativité et de contre-pouvoir ou de résistance du fait associatif en Belgique.

Peuples & Cultures

Relire ensemble le similaire et le dissemblable de nos cultures et identités, de nos consciences et nos croyances. Oeuvrer pour une culture plurielle nourrie par notre imaginaire collectif.

Sur le Chemin du Centenaire de la Loi de 1921

Carrefour des Cultures initie une réflexion de fond sur la manière dont l’associatif pense son action, sa capacité à dynamiser le débat de société et à être acteur de changement social.
Carrefour des Cultures : Tribune associative

Le projet Tribune associative pour interroger les pratiques interculturelles vise à réaliser des enquêtes qualitatives et quantitatives pour mesurer les pratiques et les discours qui se développent dans l'espace public.

Autrement dit, inviter la société civile organisée à s'exprimer sur sa réflexion et son action en lien avec l’interculturalité, la valorisation de la diversité et le développement de dialogue continu entre les spécificités des cultures et le pluriel de notre bien-être collectif.

Le projet vise également à activer des espaces de réflexion collective où chaque acteur, ou plus exactement chaque association, puisse exprimer son point de vue sur ses réflexions, ses actions, son plaidoyer, et les confronter aux autres réflexions et pratiques. L'objectif est de construire ensemble des définitions du concept d'interculturalité et des pratiques qui en découlent, mais surtout de penser en commun des campagnes de sensibilisation et de mobilisation à l'intention des différents publics et diverses institutions et formations politiques. Il s'agit de réaliser des entretiens avec les associations qui ont un plaidoyer en la matière, mais également avec les acteurs qui œuvrent dans l'éducation permanente, et plus précisément dans les médias. De fait, les acteurs médiatiques ont, sans aucun doute, une responsabilité de moyens et un devoir d’orientation.

Dans une conjoncture où amalgames et confusions dominent l'imaginaire citoyen, suscitent des conflits entre les cultures, conflits sources et origines des attitudes xénophobes, racistes et extrémistes, l'associatif et tout opérateur politique ou social doit faire parler sa responsabilité et mesurer ses pratiques pour développer un dialogue et un débat de société qui plaide l'égalité des droits, des cultures, des arts, de la connaissance et de la reconnaissance.

Renforcer nos croyances et nos plaidoyers, élever une parole commune nourrie par la diversité des approches, tels sont les objectifs de notre initiative ; une tribune pour questionner l’interculturalité.